Vérifications permis moto : mes conseils

Pourquoi les vérifs du permis moto?

L’objectif des verif du permis moto est de s’assurer que vous êtes capable de contrôler les éléments de sécurité les plus importants de votre moto. Même si vous n’êtes pas mécano, il est important de savoir soi-même vérifier si les pneus sont bien gonflés et en bon état, si la chaîne doit être retendue, ou encore si les suspensions sont en bon état.

Bien sûr, en cas de doute, demandez conseils à quelqu’un qui s’y connaît, un autre motard, ou mieux…. un mécano moto.

[/vc_column]
verif permis moto
poussée permis moto

A quel moment fait-on les vérifications techniques de la moto?

Juste après avoir terminé le déplacement de la moto sans l’aide du moteur, appelé la poussette.

Dès que vous rebéquillez votre moto, l’inspecteur vous donne immédiatement le 1er point à contrôler.

Comment l’inspecteur vous note-t-il? 

 

Si tout est nikel, qu’il n’y a aucune erreur, alors c’est un A : félicitations !!!!

Mais si vous commettez une erreur, par exemple vous parlez des freins et dites que vous devez vérifier l’état du câble, alors que les commandes sont hydraulique (par liquide), vous aurez un B.

Votre vocabulaire n’est pas noté, donc même si vous n’utilisez pas les bons termes techniques, c’est pas grave.

Indiquez bien ce que vous expliquez. Par exemple quand vous parlez de la bague de réglage de la suspension, désignez-la bien du doigt, sauf si elle est très difficilement accessible comme sur la CB500F.

Vous pouvez également avoir un B si votre casque n’est manifestement pas à la bonne taille. Oui, dans ce cas, l’inspecteur doit appliquer la note B sur cet exercice. J’en profite d’ailleurs pour vous expliquer que vous devez, à la fin des vérifs, montrer votre casque à l’inspecteur, le mettre et lui montrer qu’il vous va correctement et qu’il est homologué. Bien souvent par contre, l’inspecteur vérifie votre casque bien avant que commence l’examen, au moment de la vérification des dossiers.

Et enfin, sachez que vous ne pouvez pas avoir de C sur cet exercice.

Une seule note pour la poussée de la moto et les vérif

Eh oui, ces deux exercices comptent pour une seule note.

Vous faites votre poussée en premier. 2 possibilités  :

  • Vous ne faites pas d’erreur sur la poussée : vous avez pour le moment un A. Vous faites vos vérifications techniques mais vous vous trompez dans vos explications. La note globale “poussée+vérifs” sera B
  • Vous déplacez un cône dans le parcours, vous avez un B. Comme on ne peut pas avoir de C à l’ensemble “poussée+vérifs”, l’inspecteur ne vous fait pas faire les vérifs, puisque vous ne pourrez pas récupérer un A, ni avoir un C.
note
conseils permis moto

Pour conclure

Pour finir, n’oubliez pas que sur les 5 notes que vous allez avoir, vous devez obtenir au minimum un A. C’est sur la poussée de la moto et les vérifs que vous devez l’avoir ce A. Ce n’est que de la théorie, vous pouvez facilement les apprendre seul. Et surtout, ça vous permettra de commencer serein votre épreuve du plateau. Alors, mon conseil : faites régulièrement l’exercice de la poussée et réviser vos vérifs seul et avec votre formateur.

Liste et détail des points à développer :

Fiche 1

Les commandes

  •  Mise en marche du moteur

Le candidat met en marche le moteur, contrôle l’extinction des témoins d’alerte et arrête le moteur à l’aide du coupe-circuit (arrêt d’urgence).

  • Commandes d’embrayage (*) et d’accélération
    (*) sauf véhicule équipé d’un changement de vitesse automatique

Si la motocyclette utilisée est à embrayage mécanique : le candidat vérifie que le câble est non effiloché et que le réglage de la garde est correct (5 mm environ).
Si la motocyclette utilisée est à embrayage hydraulique : il indique le point de contrôle du niveau.
Accélérateur : le candidat vérifie la bonne rotation de la poignée y compris à la décélération.

Les éléments techniques

  • Niveau d’huile moteur

Le candidat explique la façon de procéder et indique à l’expert le point de contrôle.
Véhicule à carter humide : la moto doit être droite ou sur la béquille centrale (ne pas exiger cette position).
Véhicule à carter sec : il faut faire tourner le moteur au ralenti 2 minutes environ et contrôler immédiatement dès l’arrêt du moteur.

  • Transmission

A chaîne : le candidat contrôle la tension de la chaîne en indiquant la flèche et la position de la moto préconisées par le guide d’utilisation.
A cardan : il indique le point de contrôle du niveau d’huile.
A courroie : il contrôle l’état de la courroie.

L’éclairage et les accessoires de sécurité

  • Éclairage avant

Le candidat vérifie le bon état du ou des optiques et le bon fonctionnement des feux de position, croisement, feux de route.

  • Indicateurs de changement de direction

Le candidat vérifie le bon état et le bon fonctionnement des indicateurs de changement de direction.

Fiche 2

Les commandes

  • Direction

Le candidat explique comment il contrôle l’absence de jeu dans la direction sans effectuer l’opération : il faut délester la roue avant et faire tourner le guidon de gauche à droite. Il ne doit pas y avoir de point de résistance.

  • Commandes de frein

Frein avant : il contrôle le niveau. Pour effectuer ce contrôle, le réservoir de liquide de frein doit être à l’horizontale.
Frein arrière : à commande mécanique, il contrôle l’usure à l’aide du repère prévu à cet effet ; à commande hydraulique, il contrôle le niveau.

Les éléments techniques

  • Pneumatique, avant ou arrière

Le candidat contrôle le bon état des flancs (pas de déchirure ni de hernie), de la bande de roulement (sculptures apparentes) et si la pression de gonflage paraît visuellement correcte.

  • Suspensions

A l’avant, le candidat vérifie
– Fourche hydraulique : l’absence de fuite au niveau des joints à lèvres (ou de leur protection) de la fourche télescopique.
– Avec pression d’air : l’absence de fuite au niveau des joints à lèvres (ou de leur protection) ; il indique la valve servant à l’évacuation ou au complément de pression d’air. Il doit indiquer la valeur de la pression admissible (voir guide d’utilisation).
A l’arrière, il indique où s’effectue le réglage en fonction de la charge.

L’éclairage et les accessoires de sécurité

  • Éclairage arrière et feu stop

Il contrôle le bon état et fonctionnement de l’éclairage arrière et du feu stop, avec les commandes de frein avant et arrière.

  • Avertisseur sonore et rétroviseurs

Il vérifie le bon fonctionnement de l’avertisseur sonore, la présence, le bon état et la fixation correcte des deux rétroviseurs.

24 juin 2016

1 réponses sur "Vérifications permis moto : mes conseils"

  1. François-Régis ROLLAND26 janvier 2018 à 12 h 11 minRépondre

    Une erreur insignifiante mais qui peut conduire à un B est d’oublier l’une des deux parties d’une paire: “Pas de déchirure ni de hernie sur le flanc du pneu”,… et on ne vérifie qu’un seul côté. Ou encore: “Rétroviseur propre, en bon état et solidement fixé”,…. et on ne s’occupe que du rétro de droite. De même pour les niveaux: ” On contrôle le liquide de frein avant moto droite, niveau au-dessus du minimum,…” et on oublie de dire “moto droite” pour le niveau de liquide du frein arrière. Cela peut être prétexte à un B pour un inspecteur sourcilleux.

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.