Comment choisir son équipement moto?

Comment choisir son équipement moto sans le regretter? Vu le prix d’un casque, blouson, gants, etc… il vaut mieux ne pas se tromper!

Avant de commencer, sachez qu’il n’existe aucune norme obligatoire de protection minimum sur les équipements moto. Ce qui veut dire qu’aucun équipement moto n’a l’obligation de résister à tel ou tel pression, choc…

Néanmoins, il existe depuis quelques années la norme EPI ( Equipement de Protection Individuelle), reconnaissable à son logo d’une moto. Certains équipements (blousons, bottes, gants) peuvent avoir reçu cette norme, qui est la seule qui certifie que l’équipement a répondu positif à certains tests de protection.

Je vous invite donc évidemment à diriger vos choix vers ces équipements là!!

Le casque

Il existe plusieurs types de casques moto : l’intégral, le modulable, le modulable transformable et  le jet. Au-delà de la forme, il faudra choisir votre casques selon des critères très importants, que nous verrons après.

Conseils :

– Un casque doit vous serrer lorsqu’il est neuf. Les mousses au niveau des joues doivent comprimer un peu les joues. Je n’ai pas dit “compresser fortement”.
– Par contre, attention : il ne doit pas vous comprimer le crâne, mais par contre bien l’épouser
– Vous ne devez pas pouvoir le faire bouger vers la gauche ou la droite lorsque vous cherchez à bloquer votre tête.
– Vous avez des lunettes : essayez de les mettre!

L’intégral :
protection maximale

casque integral

Avantages :

La sécurité : Il protège entièrement la tète, ainsi que le visage, à l’inverse du jet.

Aérodynamique : Sa forme lui permet de ne pas trop souffrir de la prise au vent. Bien sûr, sur des casques d’entrée de gamme, l’aérodynamique n’est pas la meilleure.

Le bruit : Du fait qu’il soit intégral, il limite le vent qui rentre dans le casque et donc le bruit généré.

Inconvénients :

Poids élevé : par rapport à un jet, il est forcément plus lourd, mais moins qu’un modulable. Comptez entre 1200g et 1500g en moyenne.

Etouffant : Impossible de l’ouvrir, donc en été, arrêté à un feu, la température monte vite.

Vision réduite : la vision latérale est la même que sur un jet, mais la mentionnière réduit énormément la vision vers le bas, empêchant parfois de voir le compteur sur certaines motos.

Le modulable : protection et polyvalent

casque modulable

Avantages :

La sécurité : Elle est la même qu’un intégral, lorsqu’il est fermé! S’il est ouvert, c’est le même niveau de protection qu’un jet au niveau du visage, c’est-à-dire bof!

Le bruit : Idem que pour un intégral

Enfilage : En ouvrant la mentionnière, un modulable s’enfile très facilement,

Inconvénients :

Poids élevé : Le système de mentionnière mobile rajoute du poids par rapport à un intégral classique, comptez entre 1400g et 1700g.

Prix élevé : Du fait de la mentionnière mobile, cela augmente le prix de fabrication et donc du prix de vente.

 

La double homologation : c’est quoi?

Certains modulables peuvent être homologués pour être utilisés ouvert, mais ce n’est pas le cas de tous les modulables. La raison?

Un casque non homologué ouvert est moins solide au niveau de la mâchoire.

Comment les reconnaître? Sur l’étiquette d’homologation, si vous ne voyez que la lettre “J”, le casque n’a pas la double homologation.

Si, en plus de la lettre “J” il y a un “P”, c’est bon, le casque est homologué pour rouler ouvert.

Attention, aux yeux de la loi, à partir du moment où vous êtes sur votre moto, vous n’avez pas le droit d’avoir votre casque ouvert s’il n’a pas la double homologation. Cependant, je ne connais aucun cas de verbalisation….

Le modulable transformable : protection et fonctionnel

casque transformable

La particularité de ce type de casque est que la mentionnière se détache totalement du casque.

Avantages :

La sécurité : avec la mentionnière en place, la sécurité est la même qu’avec un intégral.

Inconvénients :

Par le passer en jet, il est nécessaire d’arrêter et d’avoir un sac ou de le mettre sous la selle.

Le jet : agréable, mais sécurité nulle!

Désolé, je ne vais pas mettre la forme, mais si vous choisissez un jet, vous allez finir défiguré! Le crâne est protégé, ok! Mais pas le visage! Donc les yeux, le nez et la mâchoire vont prendre! Mais voyons quand même les avantages et inconvénients.

Avantages :

Aéré : Il faut être honnête, au moins on respire dans un jet. La ventilation de la visière est donc excellente, même en hiver.

Prix faible : Du fait de sa taille, forcément il est moins cher qu’un intégral.

Poids : comptez 1100g en moyenne ( jusqu’à 1700g pour un modulable!)

Inconvénients :

Aucune sécurité du visage. Je pense que vous avez compris! lol!

Intempéries : Le vent, la pluie, le froid, vous prenez tout!

Les autres critères de choix

Au-delà de choisir entre un intégral ou un modulable, il faut aussi regarder d’autres paramètres très très importants. Et d’un casque à un autre, souvent en fonction du prix, les écarts de performance sont juste énormes.

Je vous conseille fortement de lire les comparatifs que peuvent faire les sites ou magazines spécialisés : MotoMag, Moto-station, Moto-revue…

Ventilation/Aération

En hiver ou même simplement lorsqu’il pleut, de la buée peut se former sur la visière, très difficile à chasser. Certains casques sont pourvues d’un 2ème écran appelé “pin-lock”, qui joue le même rôle que le double-vitrage d’une fenêtre.

Le problème de ventilation est également présent en été, car si la ventilation n’est pas suffisamment performante, la température peut vite devenir insupportable sous le casque.

Insonorisation

Rouler plusieurs heures avec un casque mal insonorisé peut être la cause de maux de tête, bourdonnement dans les oreilles.

Poids

Les plus légers intégraux font 1100g! Ils sont évidemment en fibre de carbone, très léger et pourtant très résistant, un must! Quand certains bas de gamme peuvent aller jusqu’à 1600g.

Faire plusieurs dizaines ou centaines de kilomètres avec l’équivalent de 2 boules de pétanque sur la tête, là du coup vous comprenez l’importance de réduire le poids? Alors ménagez vos cervicales!

Visière solaire

Avoir le soleil dans les yeux à travers la visière d’un casque est pire qu’à travers un pare-brise de voiture. La visière solaire intégrée est aujourd’hui quasiment en série sur tous les casques. Seuls les casques bas de gamme ne l’ont pas de série

Mousses amovibles

Avec 40° dehors, ça devient vite une fournaise d’avoir le casque sur la tête et la transpiration s’incruste dans la mousse du casque. Vous voulez les laver mais comment faire?

Certains casques possèdent des mousses détachables ( de simples boutons pression ) et certaines passent même au lave-linge! Magnifique!

Le blouson

Le blouson en textile

Avantages :

Souple : Il est moins rigide que le cuir, et donc plus agréable à porter.

Intempéries : Il est souvent étanche, même au niveau des fermeture-éclaires.

Fonctionnel : Il dispose souvent de plus de poches, un col haut, un aspect 3/4 ( descend sous les fesses).

Inconvénients:

Protection : La matière est moins résistante que le cuir. En cas de chute, il se déchire donc plus vite que le cuir.

blouson-moto-textile

Le blouson en cuir

Avantages:

Protection : Il est plus résistant aux abrasions que le textile

Inconvénients:

Peu fonctionnel : peu de poches, col bas.

blouson moto cuir

La dorsale

La plupart des blousons moto sont vendus avec une dorsale en mousse, ridicule en terme de sécurité.

Mais heureusement, vous pouvez la changer par un modèle plus costaud, homologuée et donc vous protéger davantage, en cas de chute et de heurt contre un trottoir par exemple.

dorsale moto

Le pantalon

Pour le pantalon moto, vous avez le choix entre le cuir, le textile et le jean’s.

Le cuir : Il est le must en terme de protection, mais il faut avouer que les gens que l’on croise ne savent pas si l’on fait de la moto ou si l’on part à une soirée échangiste!

Le textile : Son avantage est d’être étanche et de savoir avoir une doublure hiver… fort appréciable.

Le jean’s : c’est LA nouvelle tendance et il faut dire que depuis les débuts du jean’s moto, la coupe du pantalon a bien évolué. Renforcé au kevlar, souvent étanche, avec une doublure amovible, et avec un look passe partout, c’est LE pantalon moto à la mode.

pantalon-moto-cuir
pantalon-moto textile
pantalon moto jeans

Les chaussures et bottes

Les chaussures

Il en existe des basses et des montantes. Si vous acheté des chaussures pour faire de la moto, oubliez tout de suite les basses, qui n’offre aucune protection de la cheville, même si le look est sympa.

Par sécurité (et par expérience), je vous déconseille les chaussures de toute façon. Elle ne protègent que le pied, mais pas la jambe. Et leur niveau de protection est inférieur à celui des bottes, qui possèdent une semelle plus rigide.

Si vous préférez quand même les chaussures, assurez-vous de leur rigidité, qu’elles ne se plient pas d’un rien. Sinon elles ne serviront à rien!

chaussures moto hautes

Les bottes, la protection idéale!

Une semelle costaude : elle évite que le pied se torde latéralement.

Cheville protégée : un renfort de chaque côté permet de réduire le risque de cassure de la cheville, lors d’un impact ( le sélecteur de vitesse par exemple qui s’appuie sur la cheville lors de la chute de la moto)

Anti-retournement : elles sont renforcées pour éviter que le pied ne se retourne ( qu’il ne fasse un 180° en arrière)

Protection du mollet: Du fait d’être montantes, elles protègent le mollet et le tibia.

Etanche : en choisissant un modèle pourvu d’une membrane étanche de type “gore-tex”, elles seront parfaites sous la pluie.

Pour les femmes, le design s’est considérablement amélioré en 10 ans, et il est possible maintenant de trouver des bottes très féminines.

bottes-moto-route

Les gants

Vous devez être le plus à l’aise possible avec vos gants, puisque c’est avec eux que vous actionnez vos principales commandes, celles où vous devez avoir de la sensibilité.

Protection contre les chutes

Pour protéger un maximum, ils doivent :

être renforcés sur le dessus des articulations,
– posséder une manchette qui remonte au-dessus du poignet
– avoir un scratch au poignet pour éviter qu’il s’enfile pendant la chute.

Protection contre les intempéries

Contre le froid : il existe des gants hiver, plus épais que des gants été.  Attention en les choisissant à ne pas les prendre trop serrés, pour ne pas vous comprimez le sang, ce qui vous donnerez froid!

Contre la pluie : certains possèdent une membrane étanche de type “Gore-Tex”, sans pour autant être plus épais.

Un motard devoit avoir 2 paires de gants : une pour l’été et une pour l’hiver ( sauf s’il ne roule pas l’hiver! lol !)

gants été
gants hiver

Les autres équipement

Les vêtements de pluie

Faire ne serait-ce que quelques kilomètres trempé en moto est un calvaire, sans parler de rester mouillé ensuite toute le journée.

Un pantalon ou une combinaison intégrale vous servira en plus d’excellent coupe-vent et même de protection contre le froid, jusqu’à un certain point bien sûr.

Le cache-col 

Dès que les température descendent, votre cou ne sera pas suffisamment protégé par votre blouson. Oubliez l’écharpe qui risquerai de se défaire et de s’enrouler dans la chaîne ou la roue arrière ( oui je sais je fais peur!!).

Il en existe des très fins et étanches, qui descendent sur la poitrine, protégeant un peu plus contre l’hypothermie.

La cagoule

Le cache-col vous protège le cou, mais et votre visage? En choisissant une cagoule dans un magasin moto, vous serez sûr qu’elle sera assez fine pour ne pas vous gêner sous votre casque. Avec ça, résultat garanti :les joues et le nez resteront chauds!

conseil : faire ses bottes et autres truxs en cuir

28 octobre 2015

0 réponses sur "Comment choisir son équipement moto?"

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.